EPEDIS

Équipe pédagogique éthique, déontologie, intégrité scientifique

© Tous droits réservés

Éthique, déontologie et intégrité scientifique sont garants du lien de confiance qui doit s’établir entre chercheurs et citoyens. Les valeurs qu’elles font vivre portent le développement d’une recherche scientifique responsable, avec et pour les autres, ayant pour visée une science honnête, fiable, loyale et responsable. La crise liée à la Covid-19 a mis en lumière de façon aigue l’importance de cette trame et des valeurs qui la soutiennent. La compréhension de la méthode scientifique et l’interprétation des résultats d’une recherche de « bonne foi » ne peuvent pas s’acquérir en quelques mois. Il est donc primordial que chacun de nous s’approprie ces valeurs, les normes et les comportements qu’ils englobent pour aboutir à une véritable éthique des pratiques en recherche. Ainsi chacun doit confronter ses propres pratiques à celles des autres, prendre en compte leurs écoutes et les attentes de la société, puis s’y aligner pour aplanir les contradictions et amoindrir les tensions. Par l’écoute et la médiation, on rend la science respectueuse et utile aux autres.

Nous avons mis en place un ensemble cohérent d’Unités d’Enseignement (UE), de la licence jusqu’au doctorat, au sein de l’UFR des sciences fondamentales et biomédicales. Cet ensemble englobe le Droit qui a vocation à régir la recherche scientifique dans ses volets relatifs aux découvertes et innovations, statuts des chercheurs et structures institutionnelles les abritant. Il est indissociable de la liberté de la recherche scientifique et est également lié à l’intégrité scientifique qui est indispensable sans être toujours codifiée. Les enseignements dans ces domaines jettent les bases de la réalisation d’une recherche honnête, reproductible, réplicable et rationnelle. La production de cette recherche doit être originale, accessible et capable de faire référence à l’état de l’art. L’intégrité scientifique met aussi l’accent sur l’importance du collectif dans la production savante, ce qui implique une juste valorisation du travail de chaque membre de l’équipe de recherche. L’éthique interroge entre autres sur le comportement du chercheur professionnel ou amateur pour être ou rester intègre dans un contexte donné.

Membres

Philippe Beaune, Docteur es Sciences, professeur émérite, université Paris Cité
Côme Bommier, Docteur en médecine, Hôpital Saint-Louis

Ghislaine Filliatreau, Docteure es Sciences, directrice de recherche émérite, Inserm
Claude Forest, Docteur es Sciences, directeur de recherche honoraire de l’Inserm*
Jacques Haiech, Docteur en biologie, professeur honoraire, université de Strasbourg
Christian Hervé, Docteur en médecine, professeur émérite, université Paris Cité
Catherine Puigelier, Juriste, professeur, université Paris Lumières
Henri-Corto Stoeklé, Docteur en éthique médicale, hôpital Foch

Correspondance

Philippe Beaune est professeur émérite de biochimie et biologie moléculaire à l’université Paris Cité. Il est docteur en pharmacie et docteur es Sciences. Il a fait un stage post doctoral à Liège en Belgique (6mois) et un autre à l’Université Vanderbilt (2 ans) aux USA. Il a dirigé et fondé l’unité INSERMU 490 Toxicologie Moléculaire, et dirigé le service de Biochimie et le pôle de Biologie de l’Hôpital Européen Georges Pompidou. Membre de deux commissions INSERM, d’une commission de l’ANR (Vice-Président) et de nombreux conseils scientifiques (APHP, INRA, INSERM, Agence du médicament…). Il est également impliqué dans la qualité (responsable assurance qualité Hôpital Européen Georges Pompidou, évaluateur COFRAC).
Côme Bommier est hématologue spécialisé dans les pathologies lymphoïdes et chercheur en épidémiologie clinique au sein de l’hôpital Saint-Louis (Paris). Secrétaire de la Société Française et Francophone d’Éthique Médicale (SFFEM) et rédacteur de la revue Ethics Medicine & Public Health, il est enseignant en éthique et intégrité au sein de l’université Paris Cité à la fois pour la faculté de chirurgie odontologique et pour le master BME.
Ghislaine Filliatreau est directrice de recherche émérite, déléguée à l’intégrité scientifique, membre du collège de déontologie et invitée permanente du comité d’éthique de l’Inserm. Docteure es Sciences, biologiste, elle a notamment été directrice du GIP Observatoire des Sciences et des Techniques, membre de plusieurs commissions d’évaluation de la recherche et de différents conseils scientifiques. Elle a participé à des études d’évaluation des politiques de recherche, ainsi qu’à des comparaisons internationales entre les systèmes d’enseignement supérieur et de recherche.
Claude Forest est directeur de recherche honoraire de l’Inserm à l’université Paris Cité. Il est docteur es sciences et biochimiste. Après un stage post-doctoral de 3 ans aux USA il a créé l’unité Inserm 530 à Paris. Il a été membre de plusieurs commissions d’évaluation de la recherche et de différents conseils scientifiques. Il a participé à l’organisation de cursus universitaires (Masters, ED) et a été responsable pédagogique de la PACES de l’université Paris Descartes. Depuis 2015, il s’est impliqué dans la sensibilisation du personnel de recherche et des étudiants aux causes et conséquences des manquements à l’intégrité scientifique.
Jacques Haiech est professeur honoraire de biotechnologie à l’université de Strasbourg. Titulaire d’un master et d’une agrégation en mathématiques, d’un master et d’une thèse en biologie, il a travaillé sur la compréhension de la gestion de l’information par la cellule à la fois dans son aspect recherche fondamentale mais aussi afin de développer des médicaments (oncologie et pathologies inflammatoires). Par le biais de l’exercice de responsabilités dans l’administration de la recherche (directeur du programme national de génomique, directeur du département biologie-santé du Ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur, délégué scientifique à l’AERES), il a travaillé sur les méthodologies d’évaluation de la recherche et plus récemment, sur les liens entre intégrité scientifique et modes d’évaluation des scientifiques.
Christian Hervé est professeur émérite de l’université Paris Cité et professeur attaché à l’UFR Simone Veil – Santé de l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Docteur en médecine (anesthésie-réanimation) et en science (biologie humaine), il est chef du département d’éthique et intégrité scientifique de l’hôpital Foch. Il enseigne et fait de la recherche (études interdisciplinaires, recherche empirique, etc.) en sciences de la vie, santé et bioéthique.
Catherine Puigelier est professeur à l’université Paris Lumières (Paris VIII) et membre du laboratoire de droit social de l’université Paris Panthéon-Assas. Titulaire d’une thèse de droit privé (lauréat de la Chancellerie des Universités de Paris, prix Henri Capitant), d’une thèse de philosophie et d’une thèse de psychologie, ses travaux portent sur le droit de la recherche scientifique et le droit de la santé. Elle est responsable d’un master 2 Droit médical, de la bioéthique et de la santé et coresponsable d’un master de Droit processuel et d’un master 2 d’Institutions juridictionnelles et grands procès. Elle a été la directrice de l’Institut d’études judiciaires de l’université Sorbonne Paris Nord et elle est directrice de l’Institut d’études judiciaires de l’université Paris Lumières. Elle a écrit plusieurs livres seule ou en codirection consacrés au droit de la recherche scientifique.
Henri-Corto Stoeklé est diplômé du magistère européen de génétique et docteur en éthique médicale. Il est responsable de l’éthique dans le département d’éthique et intégrité scientifique de l’hôpital Foch. Il enseigne et fait de la recherche (études interdisciplinaires, recherche empirique, etc.) en sciences de la vie, santé et bioéthique.

À lire aussi

Les lames virtuelles

Les lames virtuelles

La chaire de physiologie de la Faculté de Pharmacie de Paris, en étroite collaboration avec la plateforme d’imagerie et le pôle informatique de l’UFR Sciences Fondamentales et Biomédicales, vous invitent à la présentation d’une innovation pédagogique le mardi 24 mai...

Hackathon l’e-santé vue par les étudiant.es

Hackathon l’e-santé vue par les étudiant.es

La Graduate School BioMedical Engineering organise son premier hackathon sur le thème de l'e-santé vue par les étudiant•es. © Tous droits réservés Nous souhaitons amener les étudiant·es à s'interroger sur leurs problèmes de santé, qui se sont particulièrement aggravés...